La mort dans les nuages, Agatha Christie

                Une vieille dame est morte dans un avion entre Paris et l’Angleterre. Hercule Poirot se trouve parmi le petit nombre de passagers. Personne n’a rien vu, pas même le fameux détective qui souffre du mal de l’air. Les indices sont pour le moins curieux : une abeille, une épine imprégnée d’un poison violent provenant d’un serpent d’Amérique du sud et un chalumeau retrouvé derrière le dossier d’Hercule Poirot. Au cours de l’enquête, on découvre que la victime est une usurière qui a fait fortune en prêtant de l’argent à de nombreuses personnes, qu’elle a une fille avec laquelle elle n’entretient aucune relation mais qui est son héritière. L’inspecteur Japp est chargé de l’affaire. De son côté, Hercule Poirot ne reste pas inactif et c’est lui qui dénouera l’intrigue à sa manière. Il interroge les témoins et s’intéresse à leur psychologie. Pour être au plus près des suspects et pour étudier leurs réactions, il en implique certains dans ses recherches. Agatha Christie promène le lecteur d’un personnage à l’autre avec beaucoup d’habileté. Evidemment, le coupable n’est pas celui qu’on attendait.

                Roman agréable à lire malgré une ambiance surannée. Le lecteur d’aujourd’hui pourra être choqué par deux remarques inappropriées : l’une sur les « nègres », l’autre sur les journalistes pour magazines féminins qui, au cours du procès et dans la description des témoins, s’appliquent à rajouter un détail vestimentaire ou une remarque sur l’apparence des femmes pour être sûrs d’intéresser leurs lectrices. Evidemment on tiendra compte du contexte de l’époque pour disculper l’auteur de « La mort dans les nuages ».

0 commentaire à “La mort dans les nuages, Agatha Christie”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Nonobi |
Aquareliane |
Bawhkalam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tasnimafrances
| Tousmeslivres
| Souvenance.