• Accueil
  • > Non classé
  • > Ta deuxième vie commence quand tu comprends que ta vie n’en a qu’une, Raphaëlle Giordano


Ta deuxième vie commence quand tu comprends que ta vie n’en a qu’une, Raphaëlle Giordano

                Lecture, par curiosité, d’un roman à la mode sur le développement personnel. Une remarque d’abord sur le genre. Ce n’est pas parce qu’on met en scène des personnages qu’on écrit un roman. Il s’agit ici d’une série de conseils pour améliorer sa vie. D’ailleurs, Eyrolles édite principalement des manuels de savoir-vivre. Et puis, l’auteure est présentée sur la quatrième de couverture comme une coach en créativité. Le style n’est en effet pas très littéraire, mais paradoxalement le propos n’est pas très réaliste. Tout est idyllique pour l’héroïne qui, au départ, a des problèmes avec son fils, son mari, son travail, son corps et, à la fin, comme par un coup de baguette magique donné par son gourou rencontré par hasard, tous ses problèmes sont réglés. Elle et ses proches vivent désormais dans un monde nimbé de niaiserie.

                Les citations des philosophes comme Aristote, « faire du bien aux autres, c’est de l’égoïsme éclairé », côtoient tout un méli-mélo de maximes improbables : « couper les élastiques », « décoller les timbres », « faire le chat » … Un peu de Dalaï Lama, un peu de Mathieu Ricard vient épicer les certitudes de Raphaëlle Giordano. Aucun cliché ne nous est épargné. Pour sortir de la médiocrité quotidienne, ce que Raphaëlle Giordano appelle la « routinité », il suffit de positiver, de se prendre en charge en ayant une meilleure estime de soi et on arrive à un épanouissement qui nous fait voir la vie en rose. Beaucoup de bons sentiments qui semblent plaire aux nombreux lecteurs de ce succès de librairie. Il semble que l’engouement actuel pour le développement personnel s’explique par une société en souffrance qui a besoin de guides. Pourtant, le plus insupportable dans ce genre de livres, c’est la culpabilisation qu’ils introduisent dans l’esprit du lecteur : s’il n’est pas heureux, c’est sûrement de sa faute.

0 commentaire à “Ta deuxième vie commence quand tu comprends que ta vie n’en a qu’une, Raphaëlle Giordano”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Nonobi |
Aquareliane |
Bawhkalam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tasnimafrances
| Tousmeslivres
| Souvenance.