Dans l’ombre, Arnaldur Indridason

                L’été 1941, l’Islande est rattrapée par la guerre qui secoue l’Europe. Les Britanniques et les Américains s’installent sur l’île. La police militaire américaine spécialisée dans le contre-espionnage aménage dans une ancienne léproserie. C’est dans ce climat que se déroule l’enquête de ce livre. Deux représentants de commerce : l’un a été sauvagement tué chez l’autre qui reste introuvable. Eyvindur, la victime, et Félix étaient amis d’enfance mais ne se fréquentaient plus. Flovent, un jeune inspecteur de police de Reykjavik, doit découvrir l’assassin aidé par Thorson, jeune soldat américain, puisque la balle retrouvée dans la tête d’Eyvindur appartiendrait à l’un de ses collègues. Est-ce Eyvindur qui était visé ou Félix, le locataire de l’appartement ? L’investigation va remuer le passé et faire émerger des secrets pas toujours louables. On apprend que Rudolf, le père acariâtre de Félix, se servait de son fils pour mener, au profit des nazis, des expériences de génétique sur ses camarades de classe les plus déshérités. Il était chargé de déterminer s’il y avait une incidence sur l’évolution des enfants de parents alcooliques. Eyvindur faisait partie de ceux-là ainsi que Josep, SDF à l’esprit perturbé et un certain Rikki, mort, encore enfant, dans des circonstances suspectes. L’infirmière actuelle de Rudolf ainsi que l’ancien directeur d’école étaient impliqués dans ces recherches. Félix, proche des Allemands ne jouerait-il pas un rôle d’espion ?  Mais une autre hypothèse conduit les enquêteurs sur une autre piste. Vera, la compagne d’Eyvindur vient de le quitter. Fou amoureux, cet homme timide est prêt à tout pour la récupérer et pour lui offrir l’argent qu’elle convoite, même peut-être à faire chanter Félix. Or, Vera est une fille volage qui profite de ce que l’on appelle la « Situation », en fréquentant les soldats étrangers. Le crime pourrait être alors passionnel et le mobile, la jalousie.

                Les enquêteurs ont affaire à des témoins peu coopératifs et à des indices qui compliquent les recherches : croix gammée sur le front de la victime, capsule de cyanure dans la valise d’un représentant et le lecteur est tenu en haleine par une intrigue bien menée où le doute subsiste jusqu’à la fin.

0 commentaire à “Dans l’ombre, Arnaldur Indridason”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Nonobi |
Aquareliane |
Bawhkalam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tasnimafrances
| Tousmeslivres
| Souvenance.