Lignes de faille, Nancy Huston

                Ce roman est composé de quatre parties, chacune consacrée à l’enfance d’un personnage qui se revoit à l’âge de six ans. Ils ont en commun les liens du sang, puisqu’il s’agit du fils, du père, de la grand-mère et de l’arrière-grand-mère. Tous ont vécu une histoire compliquée aussi bien au niveau familial que mondial. Le premier portrait est celui de Sol, enfant précoce, tyrannique, fruit d’une éducation positive voulue par la mère. Anorexique, il se nourrit des images de violence et de pornographie proposées par Internet. Dès cette première présentation, on entrevoit les caractères des différents membres de la famille qui s’affineront dans les parties suivantes : mère dévote et pleurnicharde, père xénophobe et vulgaire, grand-mère juive obsédée par la deuxième guerre mondiale, arrière-grand-mère libre, indépendante et lesbienne. Famille encombrante qui compose une étrange équipée lors d’un séjour à Munich où la grand-mère, en quête de ses origines entraîne tout ce monde. Grand-mère en fauteuil roulant, arrière-grand-mère réticente et garçon en kippa « Guerre des Etoiles » déambulent dans les rues de la métropole allemande.

                Le deuxième portrait est celui du père qui vit un an en Israël avec ses parents, pour que sa mère puisse poursuivre ses recherches universitaires et celles sur le secret que cachent ses ancêtres. De là, elle restera handicapée après un accident de voiture. Ensuite, c’est avec la grand-mère, Sadie, qu’on fait connaissance. Sa mère, chanteuse, l’a eu à l’âge de 18 ans. Préférant la fête et les soirées entre amis aux contraintes d’une vie familiale, elle laisse la garde de sa fille à sa mère qui l’élève de façon spartiate et sans aucune affection. Vient enfin Kristina, l’arrière-grand-mère et avec elle la résolution de l’énigme généalogique que Sadie a cherché à résoudre toute sa vie. Kristina vit heureuse en Allemagne, dans une famille aimante jusqu’à l’arrivée d’un enfant adopté qui introduit le doute sur son identité.

                A travers l’histoire de ces personnages, nous traversons les grands conflits internationaux depuis 1940 jusqu’à nos jours : la guerre entre l’Allemagne et la Russie, la guerre froide, les massacres de Sabra et Chatilla, la guerre en Irak. Mais, c’est sur un événement bien particulier que Nancy Huston arrête le curseur. Entre 1940 et 1945, pour repeupler l’Allemagne, Himmler donne l’ordre de voler des enfants en Pologne, en Ukraine et dans les Pays baltes. Deux cent mille enfants ont été concernés parmi lesquels des bébés qui se sont retrouvés dans des maternités appelées « fontaines de vie » où ils devaient contribuer à créer la race aryenne.

                Nancy Huston construit l’histoire de cette saga de façon originale. Elle offre au lecteur un puzzle qu’il ne pourra reconstituer qu’à la fin du récit où l’émotion est à son comble quand il découvre la ligne de faille de cette famille que d’autres ont connu pendant la deuxième guerre mondiale.

0 commentaire à “Lignes de faille, Nancy Huston”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Nonobi |
Aquareliane |
Bawhkalam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tasnimafrances
| Tousmeslivres
| Souvenance.