L’enfant des Lumières, Françoise Chandernagor

           Ce roman historique qui se passe au XVIIIème siècle commence par une révolte d’esclaves à Saint-Domingue et se termine par des émeutes paysannes, à la veille de la Révolution, aux environs de Paris. Entre ces deux événements, nous suivons la vie de Diane de Breyves. Orpheline de mère, elle est envoyée chez les religieuses par son père, puis elle rencontre son mari, Henri avec qui elle vit une relation fusionnelle jusqu’au jour où, ruiné par des affairistes dont il n’a ni la morgue ni l’immoralité, il se pend, laissant sa femme veuve à trente ans, sans fortune, sans appui et avec un jeune enfant, Alexis. Elle va s’installer avec lui à la campagne où elle ne va vivre que pour lui et pour parfaire son éducation. Elle aura fort à faire car son fils est un électron libre qui préfère s’encanailler avec les gens du peuple que d’apprendre les bonnes manières de la haute société. Au départ, Madame de Breyves ne songe qu’à endurcir son fils pour qu’il ne se laisse pas abuser comme son père et pour le venger de toutes les humiliations qu’il a subies. Mais, très vite, elle choisit d’en faire un homme libre qui saura évoluer dans la société et éviter ses pièges. Alexis est élevé selon les préceptes invoqués dans l’Emile et quand il revient à Paris, les nobles lui envient sa vie proche de la nature et exhibe dans les salons « ce pur produit d’une éducation à la Jean-Jacques » L’auteur utilise la métaphore du feu pour évoquer l’éducation idéale : « se garder de rien étouffer, nourrir sans gaver, attiser sans éparpiller, obliger toujours la flamme à monter, « l’élever » en somme, puis à mesure que le feu grandit, respecter la forme qu’il s’est donnée, savoir enfin tirer la grille et s’éloigner. »

                Ce roman raconte les relations souvent conflictuelles entre une mère et un fils, mais c’est aussi une belle histoire d’amour entre eux qui va jusqu’au sacrifice de Mme de Breyves : elle fait croire à Alexis qu’elle ne l’aime plus pour qu’il se détache d’elle et qu’il apprenne à vivre seul.

0 commentaire à “L’enfant des Lumières, Françoise Chandernagor”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Nonobi |
Aquareliane |
Bawhkalam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tasnimafrances
| Tousmeslivres
| Souvenance.